Loading





Retours de saumons décevants

Retours de saumons atlantiques sauvages décevants cette année


Pour diffusion immédiate     

 Le 01 octobre 2012    

St. Andrews… ll est maintenant évident pour la Fédération du saumon atlantique (FSA) que les retours de saumons atlantiques sauvages ont connu un important déclin dans les rivières canadiennes. « Ce fait est particulièrement décevant quand on pense aux excellents retours de 2010 et 2011, indique Charles Cusson, directeur des programmes au Québec de la FSA. S’il n’est pas impossible que les saumons attendent la dernière minute pour quitter l’océan et remonter leur rivière natale pour frayer, il est peu probable que l’on observe des pics aussi tardivement dans les cours d’eau. »

 

De façon générale, le nombre de plus gros saumons qui retournent des aires d’alimentation au large du Groënland est à la baisse, mais pas de façon excessive. Toutefois, le nombre de madeleinaux (saumons qui passent un hiver en mer) a diminué dans toutes les régions. Malheureusement, le nombre de variables est trop important pour que les scientifiques puissent déterminer les raisons de cette chute draconienne du nombre de madeleineaux.  

 

Au nombre des variables pouvant être en jeu, mentionnons la température et la disponibilité de la nourriture – ou un autre ensemble de facteurs inconnus. Le manque de pluie et les hautes températures cet été n’ont fait qu’exacerber la situation. Les saumons qui sont retournés hésitaient à s’engager dans les cours d’eau où les eaux basses et chaudes étaient appauvries en oxygène.

 

Au Québec

  • Dans l’ensemble, les retours ont été faibles cette année, mais la situation n’était pas désastreuse.
  • Les retours étaient faibles par rapport à ceux de l’an dernier, mais dans de nombreuses rivières ils étaient au moins aussi élevés que la moyenne quinquennale de 2007 à 2011.
  • On s’attend à ce que la montaison de saumons soit plus forte dans certains cours d’eau cet automne, fait qui semble en partie confirmé par les récents rapports.
  • Le faible débit des eaux et les fortes températures ont eu une réelle incidence sur les montaisons de mi-saison.

 

Les piètres montaisons de cette année soulignent l’importance de deux mesures de conservation. En 2002, la FSA et le Fonds pour le saumon de l’Atlantique Nord d’Islande ont conclu une entente de suspension de la pêche commerciale au saumon avec les pêcheurs du Groënland afin qu’un plus grand nombre de saumons d’origine nord-américaine qui migrent vers les aires d’alimentation au large du Groënland puissent retourner frayer dans leurs rivières natales. Les pêcheurs sportifs qui pratiquent la graciation jouent également un rôle important en remettant à l’eau leurs saumons et madeleineaux pour leur donner l’occasion de remonter la rivière pour aller frayer.

-30-

 

La Fédération du saumon atlantique est vouée à la conservation, à la protection et au rétablissement du saumon atlantique sauvage et des écosystèmes dont il dépend pour son bien-être et sa survie. Elle regroupe sept conseils régionaux (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Québec, Maine et ouest de la Nouvelle-Angleterre). Les conseils régionaux couvrent toute l’aire de distribution du saumon atlantique en eau douce au Canada et aux États-Unis.

 

Renseignements (FSA) : Muriel Ferguson, Communications  506 529-1033 ou 506 529-4581