Loading





Montaisons de saumon atlantique encourageantes en 2016


Pour diffusion immédiate

Montaisons de saumon atlantique encourageantes en 2016

St. Andrews, le 27 mars 2017.  Les données publiées ce mois-ci par le gouvernement du Québec révèlent que la montaison totale de saumons atlantiques dans les rivières de la province se situait près de la moyenne quinquennale, environ la moitié des rivières dépassant les nouveaux seuils de conservation.    

On trouve des populations de saumons dans 109 rivières au Québec. L’an dernier, 29 455 saumons adultes sont retournés aux 35 rivières à saumon pour lesquelles des décomptes ont été faits. La valeur économique de la pêche sportive au saumon au Québec s’est établie à 50 millions de dollars en 2016, soit une augmentation de 1,8 % par rapport à l’année précédente.
 
L’année 2016 constitue la première année de la mise en œuvre du nouveau Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026. La nouvelle règlementation vise à réduire la récolte de  rédibermarins en rendant obligatoire la remise à l’eau en début de saison. Les seuils de conservation ont également été révisés à la hausse, ce qui a augmenté le seuil d’abondance à partir duquel une population est maintenant considérée comme étant saine.

Sur chaque rivière faisant l’objet d’un décompte, on procède à un inventaire de mi-saison. S’il est déterminé que le seuil de conservation sera atteint, les pêcheurs pourront alors conserver leurs captures permises de grands saumons. Dans le cas contraire, les règles concernant la remise à l’eau des saumons demeurent en vigueur.
 
« La mise en œuvre du plan de gestion adopté par le Québec, qui préconise une approche dite « rivière par rivière », s’est traduite par une réduction effective du nombre de saumons conservés par les pêcheurs sportifs, indique Bill Taylor, président de la Fédération du saumon atlantique. Elle a également donné aux pêcheurs qui souhaitent conserver une prise l’occasion de le faire si le niveau d’abondance permet une récolte limitée. »

Les données recueillies montrent que les pêcheurs choisissent de plus en plus la pêche avec remise à l’eau, en dépit du fait qu’ils peuvent conserver les madeleineaux et grands saumons. Selon les données préliminaires sur la vente de permis de pêche au saumon avec remise à l’eau obligatoire, 1 700 permis de plus ont été vendus 2016 qu’il y a 10 ans. En Gaspésie, qui abrite un grand nombre des rivières à saumon les plus célèbres, 71 % de tous les grands saumons capturés ont été relâchés.

Dans l’ensemble, le nombre de permis de pêche vendus l’an dernier au Québec a connu une augmentation par rapport à la moyenne sur 10 ans, l’augmentation étant en grande partie attribuable à la vente de permis de pêche avec remise à l’eau pour résidents.

« Ces données révèlent que la qualité de la pêche est l’élément qui détermine véritablement la participation à la pêche sportive, non pas la capacité de conserver ses prises, ajoute M. Taylor. Il ne fait aucun doute que le nouveau plan de gestion du Québec réduit les captures sportives, mais comme les montaisons ont été bonnes, les pêcheurs sont plus nombreux. »
 
L’approche adoptée par le Québec pour gérer sa pêche sportive, soit « rivière par rivière », a récemment été présentée comme un exemple à suivre par Dominic Leblanc, ministre de Pêches et Océans. Il a indiqué que le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse pourraient bientôt adopter des mesures de gestion semblables. La FSA préconise une gestion rivière par rivière de la pêche sportive depuis 1985.

Il y a toutefois encore place à l’amélioration au Québec. Par exemple, la FSA appuie la position de son conseil régional, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique, qui réclame que plus de 35 des 109 rivières à saumon de la province fassent l’objet d’un décompte. Seule la pêche avec remise à l’eau des grands saumons est autorisée dans les rivières sur lesquelles un décompte n’a pas été effectué sauf la Moisie, Saint-Jean (Cote-Nord) et la Natashquan.
 
 
-30-
 
Vous trouverez ci-joint un document en format pdf indiquant les 35 rivières à saumon pour lesquelles un décompte a été effectué en 2016 et les résultats obtenus.
 
Pour obtenir une entrevue, communiquer avec :  

Charles Cusson, directeur des programmes au Québec de la FSA
Téléphone : 514 926-1412
Courriel : ccusson@asf.ca
 
La Fédération du saumon atlantique a été créée en 1948 dans le but d’assurer la conservation et le rétablissement des populations de saumons atlantiques sauvages dans tout l’Atlantique Nord. La Fédération compte des conseils provinciaux et étatiques ainsi que des groupes affiliés dans l’est du Canada et en Nouvelle-Angleterre représentant des milliers de membres et de bénévoles.

2016-deposition-oeufs-par-riviere Mar 27, 2017 6:51 PM